Monday, December 30, 2013

Gâteau au yaourt, cranberries et citron

Thank

Toc, toc, il y a quelqu'un ? Oh, oui, bonjour ! Je profite de cette période un peu étrange entre Noël et le jour de l'an pour sortir de ma torpeur et donner quelques nouvelles. Les deux derniers mois ont filé à une incroyable allure : mes journées sont en effet bien remplies, entre le travail, que j'ai repris début novembre, les "flying bisous" du matin, la préparation quotidienne des lunch boxes, les "bisous hugs" du soir, les dîners en famille avec ma mère, qui est venue nous aider pendant quelques semaines (merci maman !) et mon dernier projet de couture, je n'ai pas toujours l'énergie de venir ici. C'est dommage car ce ne sont pas les idées de recettes qui me manquent ! Tenez, hier après-midi, par exemple, j'ai profité de quelques minutes de temps libre pour préparer un gâteau aux cranberries fraîches. J'adore les cranberries, leur jolie couleur et leur petite pointe d'acidité qui vient égayer les papilles. Elles se marient tres bien avec le citron, que l'on retrouve également dans dans cette version festive du gâteau au yaourt. Un gateau tout simple à servir au petit-déjeuner.

Gâteau au yaourt, cranberries et citron

Ingrédients
130 g de farine
65 g de semoule de maïs (corn flour, de préférence bio ou organic pour éviter les OGM)
125 g de sucre
1/2 cuillère à café de sel
2 cuillères à café de levure chimique
Le zeste d'un citron
Le jus d'un-demi citron
200 g (120 mL) de yaourt
2 œufs
80 mL d'huile d'olive
140 g de cranberries fraîches ou surgelées
Préparation

Préchauffer le four à350°F (180°C). Dans une jatte, mélanger les farines avec le sel, la levure et le zeste de citron. Dans une autre jatte, fouetter le jus de citron avec le yaourt, le sucre, les œufs et l'huile d'olive jusqu'à obtenir un mélange homogène. Verser le mélange dans la première jatte et, à l'aide d'un fouer, incorporer délicatement la farine  (attention à ne pas trop travailler l'appareil). Incorporer les cranberries, puis verser dans un moule à cake bien beurré. Glisser au four pendant 50-55 minutes ou jusqu'à ce que la surface du gâteau soit bien doré et qu'un cure-dent inséré dans le gâteau en ressorte presque sec. Laisser refroidir sur une grille avant de démouler et servir.

Qu'on se le dise

Promis, ma prochaine recette ne sera pas une autre variation autour du gâteau au yaourt.

Tuesday, November 26, 2013

Quel bateau pour votre croisière?

Pour parcourir au soleil un panorama époustouflant, des paysages inconnus, les vedettes Jeanneau Odyssey savent séduire toutes les vacanciers et les amateurs de croisière. Plus sûrs, plus confortables, les larges voiliers odyssey font honneur à la collection du chantier Jeanneau.

Ces petits bateaux promettent des escales là où on veut s’arrêter dû à leur faible tonnage. Les voiliers Jeanneau sun odyssey profitent des dernières évolutions en équipement intérieur, extérieur ou électronique. L’ambiance externe est assurée avec les finitions de grande qualité.
Bateau Sun Odyssey


Les bateaux sun odyssey sont équipés d’une cuisine fonctionnelle à savoir four, micro-onde, réfrigérateur et même chargeur et chargeur de prise de quai pour que vous puissiez profiter d’un diner ou d’un déjeuner sur le pont avec un effet sonore.

Confortables et performants, vous pouvez vous asseoir confortablement dans le grand cockpit teck pour découvrir un nouveau plaisir de naviguer. Les fonctions techniques sont à portée de main comme le pilote automatique, le radar, le radio, le traceur, le vhf, le compas, le GPS et le Loch. Les cabines respirent le confort avec la douchette de cokpit, le wc marin, les bossoirs pour annexe, le guindeau électrique, l’échelle de bain.

Le plus impressionnant des voiliers sun odyssey, c’est leur performance et leur confort. L’esprit tranquille, vous allez profiter de votre voilier marin, stable et très souple à la barre. Des bateaux faciles à manœuvrer, ils peuvent avoir un look sobre ou élégant, aux designs pures, ils ont chacun leur esthétiques intemporelles et de performances inégalées. Que ce soit une croisière en famille ou en voyage, les Jeanneau sun odyssey sont conçus pour vous offrir une vie à bord luxueuse !

Sunday, November 17, 2013

L'assiette américaine de Sheryl (Nouvelle Calédonie)

C'est une assiette américaine un peu particulière que je vous propose de découvrir aujourd'hui puisqu'il s'agit de celle de Sheryl, une Américaine installée... en Nouvelle Calédonie ! En dépit de l'incroyable distance qui nous sépare, nous avons la chance de nous être régulierement vues au cours de ces dernières années et d'être ainsi devenues de veritables amies. Lorsqu'elle retourne en Pennsylvanie, Sheryl ne manque jamais de me ramener des oeufs Kinder de Nouvelle Zélande tandis que je lui fais cadeau de cranberries sèches à ramener sur son île. Lorsque nous nous revoyons, c'est au mall de King of Prussia où nous partons à la recherche d'un nouveau rouge à lèvres chez Neiman Marcus avant de déjeuner chez Peace a Pizza ou chez Cheesecake Factory. Sheryl est une personne radieuse, sa bonne humeur est contagieuse et je suis ravie qu'elle ait accepté partage un peu de son exotique quotidien avec nous.


Sheryl et moi au mall de King of Prussia en 2012

Peux-tu te présenter en quelques lignes ? Depuis combien de temps vis-tu en Nouvelle-Calédonie? 

Je suis née en Nouvelle-Angleterre (Maine) mais après que mon père ait mis fin à sa carrière militaire, nous sommes rentrés vivre dans la région d’origine de mes parents, c’est à dire au « Pennsylvania Dutch Country » dans le comté de Lebanon. Après avoir vécu un peu partout aux USA, l’Europe, l’Afrique et dans le Pacifique nord, nous vivons en Nouvelle Calédonie depuis 22 ans. J’ai rencontré Estelle quand une collègue franco-canadienne qui suivait ce blog y a aperçu une mention des whoopie pies et snickerdoodles (mots et recettes qu’elle avait appris par moi) et est venue me dire qu’il fallait absolument que je lise ce blog car « c’est une française qui vit chez toi ».

D'un point de vue gourmand, qu'as-tu trouvé difficile en t'installant en Calédonie ? 

A l’epoque (1991), le maigre choix d’ingrédients qui étaient souvent de qualité médiocre, l’absence totale de produits nord-américains (tout était importé de l’Europe) et les prix. Bien qu’il y ait eu une amélioration significative depuis ces dernières années en ce qui concerne les deux premiers problèmes, surtout après l’ouverture de l’importation à des produits provenant de la Nouvelle Zélande et de l’Australie, les prix posent toujours un sérieux problème car ils sont, au minimum, de deux à dix fois plus chers que ceux en métropole.

 Où fais-tu aujourd'hui tes courses ? As-tu découvert des produits dont tu ne peux désormais plus te passer ? 

Pour les courses, le choix est limité : Carrefour/Champion, Géant/Casino (il y a aussi Leader-Price mais je n’en suis pas trop fan). Il faut chaque fois faire le tour de tous les magasins pour pouvoir trouver de bons fruits et légumes locaux ou importés (en saison, les avocats et les letchis sont un vrai régal). La viande locale est assez bonne (et complètement indemne de la maladie de la vache folle) mais très chère aussi. On peut aussi avoir du bon poisson frais mais nous l’avons souvent gratuitement de la part d’un ami pêcheur. Dans notre jardin, nous avons un citronnier, un papayer et des manguiers – ces derniers donnent tellement en saison qu’on n’arrive pas à les manger tous. Et les crevettes calédoniennes n’ont pas d’égal dans le monde entier – elles se vendent au prix fort au Japon, en Europe et en Californie et elles ont la côte auprès des plus grands chefs de France! Nous les achetons par sacs de cinq kilos ! Il y aussi toutes les spécialités culinaires des nombreuses cultures qui forment la Nouvelle Calédonie – comme les galettes de lentilles indonésiennes ou des nems vietnamiens qu’on achète dans les petites épiceries du quartier.

Et quelles gourmandises glisses-tu dans ta valise après une visite aux USA ?

Cela vous semblerait bizarre mais pour nous ce sont des Hershey Kisses, Reese’s Peanut Butter Cups, Reese’s Pieces, Twizzlers, etc. qu’il faut ramener à chaque voyage car même nos petits-enfants nés ici les adorent et les réclament. En plus je ramène des ingrédients que je ne peux pas trouver ici pour faire des pâtisseries américaines, comme le buttermilk powder (lait ribot en poudre), les graham crackers, baking powder (poudre à pâte), marshmallow cream (crème de guimauve), Crisco shortening, light corn syrup (sirop de maïs), icing sugar (sucre glace sans silice) ainsi que des ustensiles tels qu'un sifter (tamis) et les measuring cups and spoons (tasses et cuillères à mesurer) et les caissettes à cupcakes.

Un mot pour finir ?

Je suis si contente d’avoir pu connaître Estelle grâce à son blog car c’est exactement à cause du fait qu’elle est une Américaine née en France et que je suis une Française née en Amérique que nous sommes devenues de véritables amies ;-)

Ah, Sheryl, ton manguier me fait rêver !

Friday, October 18, 2013

Gâteau au yaourt chocolat-noisettes



Un sourire espiègle qui me prend par surprise, le matin, après une nuit hâchée.

Un "sit here, maman" murmuré après l'école, sur le lit de la chambre bleue.

Un large cafe latte avec Susana, sans raison particulière, un vendredi matin.

Un paquet, que je n'attendais pas, qui porte mon nom devant la porte.

Une boule de glace au caramel qu'on offre à une petite fille, comme ça, juste avant de partir.

La vie est pleine de jolie surprises dont je souhaite garder la trace, alors je prends des photos, je noircis des carnets et je viens ici, pour ne pas oublier.

J'aimerais me souvenir de ce gâteau, pourtant né de trois fois rien : une soudaine envie de chocolat, un pot de pâte de noisette et quelques rares minutes de temps libre. A mi-chemin entre le moelleux et le fondant, il a séduit les papilles de ma famille et de mes petits voisins. La recette est simple, la photo prise à la hâte mais le souvenir d'une petite fille aux joues roses qui demande "more gâteau, please" m'est entièrement précieux.

Gâteau au yaourt chocolat-noisettes

Ingrédients
120 mL de yaourt
3 œufs
80 g de sucre
1 cuillère à café d'extrait de vanille
170g de chocolat noir
120 mL de pâte de noisette sucrée (dans les épiceries turques)
125g de farine
2 cuillères à café de levure chimique
1 pincée de sel
60 mL d'huile végétale de votre choix (noisette, colza...)
Préparation

Préchauffer le four à 350°F (180°C) et beurrer un moule à manqué. Faire fondre le chocolat noir au bain-marie, lisser à la maryse et laisser refroidir. 

Dans un grand bol, fouetter le yaourt avec le sucre, puis incorporer les œufs un par un.

Dans un petit bol, mélanger la farine, le sel et la levure. Verser le mélange sec dans le grand bol et mélanger jusqu'à ce que la pâte soit tout juste homogène. Ajouter l'extrait de vanille puis incorporer la pâte de noisette, le chocolat fondu et l'huile végétale à la maryse.

Glisser au four 40 à 45 minutes ou jusqu'à ce que la surface du gâteau soit bien dorée et qu'un cure-dent inséré dans la pâte en ressorte propre. Laisse refroidir sur une grille et déguster.

Note

On peut remplacer la pâte de noisette sucrée par 80 mL de pâte de noisette nature et 40g de sucre supplémentaire.

Destination Maroc, un pays splendide

Les amoureux du voyage désirent toujours visiter des beaux pays pour vivre des vacances de rêve. Parmi les destinations les plus prisées figure le Maroc.

Destination Maroc, mille et une attractions

Un voyage Maroc est l’occasion de partir à la découverte d’une nature rare et de plages de rêves. Se trouvant dans le continent africain, le pays abrite divers sites et monuments. C’est un pays de toutes les cultures. Il a ses histoires très passionnantes, ses civilisations et surtout ses arts. C’est une destination idéale pour les amoureux de la nature et les amateurs d’escapade sportive. Ces derniers peuvent opter pour une randonnée dans la vallée de l'Ourika. Les passionnés de sports d’hiver sont aussi très gâtés. Un voyage destination Maroc permet de profiter d’une station de ski pittoresque à savoir la station d'Oukaïmeden. Une ascension du Jbel Toubkal pour les plus sportifs promet des sensations fortes. Les amateurs de planche à voile et de kite-surf seront aux anges à Essaouira et à Sidi-Kaouki, au sud d'Essaouira. Le trek urbain de la ville de Marrakech suscite l’intérêt des touristes. Cette ville impériale fascinante du Maroc abrite des hébergements de prestige abordables à même de susciter l’engouement des touristes pour des vacances pas cher. La location de villa à Marrakech est en effet une option intéressante lors de son séjour dans ce pays.

Destination Maroc, un séjour formidable

La destination Maroc attire de nombreux touristes, notamment lors de la saison estivale. C’est l’endroit rêvé pour la pratique des sports et de la randonnée et aussi pour l’immersion dans la nature. Les touristes appréciant l’alpinisme peuvent arpenter la montagne de l’Atlas. Tenter d’atteindre le mont djebel Tidirhine est également un défi de choix pour ceux qui aiment les défis. À Marrakech, un séjour au soleil est au rendez-vous. C’est une ville unique, totalement différente des autres villes du Maroc. Les adeptes du tourisme culturel seront ravis lors de leur séjour dans cette ville. Ils pourront visiter les fameux remparts de la vieille ville situés à La Médina ou l’avenue Mohammed V de Guéliz. Parmi les incontournables s’alignent également la Place Jamâa El Fna, les tombeaux saadiens, le Palais de la Bahia ou encore le Musée Dar Si Saïd. Les touristes sont conviés à réserver à l’avance les villas ou hôtels à Marrakech, car la demande est assez importante, notamment durant l’été. La location de villa à Marrakech est abordable, notamment si les locataires sont une famille ou un groupe d’amis.

Les exigences requises aux candidats dans le cadre d’un VWP

Le VWP (Visa Waiver Programm) ou Programme d’Exemption de Visa regroupe quelques pays bénéficiaires pouvant accéder par internet au système électronique d’autorisation de voyage. Ces pays sont au profit de ce programme depuis le 08 septembre 2010. Toutefois, tous les candidats souhaitant voyager aux USA dans le cadre d’un VWP doivent remplir certaines conditions avant d’envoyer une demande esta. Facile à obtenir, l’esta (Electronic System for Travel Authorization) est gratuit.

Les conditions d’entrée aux USA exigées

Avant tout, le candidat doit être un ressortissant d’un pays bénéficiant du Programme d’Exemption de Visa. Concernant le séjour, il doit être de courte durée que ce soit touristique ou professionnel. Une sortie du territoire avant les 90 jours d’entrée. La possession d’un passeport valide de format électronique est obligatoire. Le recours à une compagnie maritime ou aérienne reconnue par le gouvernement des Etats-Unis ayant un titre de transport aller et retour. Dans le cas où les USA sont le lieu de transit, la destination finale devrait être mentionnée. Le dernier critère consiste à obtenir une autorisation esta USA.

Les avantages de l’esta

L’obtention de cette attestation permet au candidat d’entrer aisément aux Etats-Unis même si elle n’est pas totalement garantie. Afin d’accélérer la procédure, le Department of Homeland Security recommande l’acquisition de l’autorisation esta au voyageur, au moins 72 heures avant son départ. Cependant, il est à souligner que l’esta n’est pas un visa mais plutôt une attestation d’autorisation de voyage préalable. Elle concerne uniquement l’entrée aux Etats-Unis pour les pays bénéficiaires du VWP. Avec l’avènement de l’internet, esta en ligne facilite son obtention.

Tuesday, October 8, 2013

BARCELONE SUR LA COSTA BRAVA

La capitale de la catalogne est la seconde ville d'Espagne, située sur la très célèbre Costa Brava, Barcelone à tout d'une grande capitale, vie frénétique, prix exorbitant mais beauté exceptionnelle.
Elle possède un port ralliant les Baléares, la Sardaigne, l'Italie et l'Algérie.
Barcelone possède une très belle plage de sable au nord du port ou vous rencontrerez les locaux jouant aux dominos s'adonnant à tous les sports de plage branchés.
A ne pas manquer à Barcelone: les Ramblas, la Sagrada Familia, parc et palais Guell, la casa Mila, Montjuic et l'hopital Sant Pau.
le meilleur moment pour partir en séjour à Barcelone est de Mai à juin : l'eau est encore fraiche mais la température de l'air fait penser à l'été en France, Belgique, Suisse ou Canada ... T-shirt et tongs sont de mises !!!
Bien que les journées soient courtes, septembre à mi octobre avec une température agréable possède un charme certain, seul hic le soleil se couche tôt mais la température de l'eau est excellente à cette époque.
Les plages sont nombreuses : La baie de rosas, Lire la suite ...

Tuesday, September 24, 2013

C’est quoi un comparateur de comparateur de vol ?

Avant de trop complexifier, commençons par expliquer ce qu’est un comparateur de vol.

Chaque jour des milliers d’avions décollent et atterrissent dans le monde entier. Il existe donc de multitude façon d’aller d’un point A à un point B, un voyage en Australie par exemple. bien entendu, s’il existe un vol direct, il est facile de savoir comment faire. Cela se complique un peu lorsque plusieurs compagnies proposent la même liaison aérienne. Un comparateur de vol peut déjà vous aider pour choisir quelle compagnie aérienne choisir.

Maintenant, supposons qu’il n’existe pas de liaison directe et que vous soyez obligé de passer par une escale. Des dizaines de possibilités s’offrent alors à vous. Un comparateur de vol va vous trouver les différentes options possibles et les comparer entre elles pour vous restituer une liste de possibilité. À vous de choisir ensuite en fonction des compagnies aériennes, du temps de vol, du tarif, des horaires… . Vous connaissez sûrement certains de ces comparateurs de vol. Opodo, Edreams, Expedia pour ne citer qu’eux. Ces sites agissent comme des agences de voyages. Elles comparent les vols et réservent pour vous les billets d’avion auprès des compagnies aériennes. Le problème, c’est que chacune de ces agences de voyages ne propose pas forcément les mêmes compagnies aériennes. De plus, elle ne pratique pas la même grille de tarif.

Un comparateur de comparateur de vol va comparer les offres des agences de voyages afin de trouver l’offre la moins chère et va vous proposer des redirections vers ces agences afin que vous puissiez passer votre commande. Illigo.free, par exemple, est l’un de ces sites qui agissent comme un comparateur de comparateur de vol. Il propose également le même type de service pour la location de voiture et la réservation d’hôtels.

Dans un registre similaire, un autre comparateur de comparateur de vol mérite d’être mis en avant. Ca particularité, il s’engage dans une démarche responsable et solidaire puisqu’il reverse ces gains à des associations humanitaires. Pour le découvrir, rendez-vous sur le site ZEfly.


Voilà. Vous êtes maintenant des experts en comparateur de vol.

Sunday, September 22, 2013

L'assiette américaine de Mrs. Tour Eiffel (banlieue de Chicago)

Un mari américain, in blog, deux enfants... Mrs. Tour Eiffel et moi partageons bien des points communs. Plus particulièrement, nous avons toutes les deux appris à cuisiner aux Etats-Unis et la nécessité nous a chacune conduite à retrousser les manches pour retrouver les saveurs de notre terre d'origine (ou pourquoi j'ai tenté la pâte feuilletée maison). Mrs. Tour Eiffel est une vraie gourmande qui a aujourd'hui posé ses valises dans la banlieue de Chicago et elle a accepté de partager avec nous ses bons plans pour bien manger dans sa région.



Peux-tu te présenter en quelques lignes ? Depuis combien de temps vis-tu aux Etats-Unis ?

J'ai grandi en Anjou et je vis dans la Banlieue de Chicago depuis 12 ans, mariée avec un Américain et Maman de 2 petits franco-Amerloques. (Je blogue ici). J'ai rencontré Tetellita grâce à son blog y'a 7-8 ans.

D'un point de vue gourmand, qu'as-tu trouvé difficile en t'installant ici ? 

Trouver des légumes et fruits frais, du fromage français, du bon pain... la même qualité que j'avais dans mon assiette en France. Surtout les pommes, j'avais l'impression qu'elles avaient été polies tellement elles brillaient ! Et puis dans le Midwest, il est très difficile de trouver du poisson frais (à part du poisson chat beurk).

Où fais-tu aujourd'hui tes courses ? As-tu découvert des produits dont tu ne peux désormais plus te passer ?

Au début j'ai beaucoup fait à Dominick's (Safeway), puis quand on a acheté notre maison on s'est retrouvés près d'un Trader Joe's. J'ai alterné entre les deux pendant plusieurs années, et depuis 3 ans, je fais uniquement Trader Joe's - Le rapport qualité prix paie vraiment. J'adore le notre, il est petit, on y trouve ce qu'il faut.... Les fruits sont frais, les légumes aussi. Les enfants partent à la recherche du 'Perroquet' (Peluche cachée dans le magasin, qui si trouvée donne droit à une sucette). J'y trouve des produits de France (haricots verts, lentilles et bettraves), et autres douceurs françaises, et le choix de fromages est grand... Ma fille adore m'aider à y faire les courses car il y a des chariots pour enfants à pousser. Je complète avec la viande et poisson de Costco. Et Target pour le pain des sandwiches de mon ainé et yaourts pour enfants... Et on trouve toujours une excuse pour aller à Target de toute façon mais pour ces denrées ils sont les moins chers !

La population de Chicago compte beaucoup de Polonais, ce qui permet d'acheter quelques mets européens (gâteaux, bonbons [Milka et marque Kinder], et du vrai Nutella européen de temps en temps, bien meilleur que le Nutella produit au Canada).

J'ai decouvert les bleuets (blueberries), et on adore a la maison. Pratiques pour la fameuse lunchbox aussi ! Deux autres trucs dont je ne peux pas me passer: ma MAP - Machine à Pain, pour réaliser les pâtisseries françaises... Mon crockpot*- super pratique le dimanche...

*mijoteuse en français.

Et quelles gourmandises glisses-tu dans ta valise après une visite en France (ou Belgique, Suisse etc) ?

Du nougat, des sauces Amora pour les BBQ, une petite boîte de foie gras, les rillettes de thon (dont les enfants sont friands).... Si tu as une adresse pour en trouver des rillettes de thon, je prends. Sinon je tenterai maison. 

Un mot pour finir ?.) 

Quand je suis arrivée aux USA, je venais de finir mes études et ne savais pas cuisiner, j'ai appris sur le tas ici, car pour reproduire nos mets et pâtisseries francais, il faut se forcer à cuisiner. Et quand vous faites un gâteau, 'from scratch' (donc pas à partir d'1 boîte de kit) vos invités américains seront en extase !! A vos tabliers !!!

Merci Mrs. Tour Eiffel ! Trader Joe's remporte une fois de plus les suffrages pour l'excellent rapport qualité/prix des ses produits, c'est d'ailleurs le seul magasin où je m'approvisionne en poisson, surgelé mais de qualité, ma préférence allant pour les filets de saumon d'Alaska et de sole. Je ne connais hélàs pas d'endroit où trouver des rillettes de thon mais je connais une fabuleuse boutique d'épices à Chicago, une vraie caverne d'Ali Baba qui qui livre partout aux Etats-Unis !

Thursday, September 12, 2013

Tomates Roma rôties

Les journées commencent avec le lever du soleil et, avec la première têtée du matin, je remercie le bébé de ne m'avoir réveillé que deux fois pendant la nuit. L'automne est proche et l'air de la maison s'est rafraichi. J'ai du mal à m'extirper du lit mais le devoir m'appelle, je dois encore préparer la lunchbox de ma fille aînée. Je bois une tasse de Ricoré et, avec un peu de chance, j'ai même le temps de beurrer une tranche d'English muffin avant l'arrivée du bus jaune. J'aide ma fille à enfiler ses baskets fuschia et hop, direction la classe de Kindergarten.



Il y a beaucoup à faire à la maison mais j'ai accepté de vivre avec les livres sur le parquet, les magazines sur le buffet et les piles de linge à ranger. Je me réfugie dans la cuisine, où je vide ou remplis le lave-vaisselle pendant que je Skype avec ma maman. Plus tard, si mon bébé consent à dormir ailleurs que dans mes bras, il m'arrive même de cuisiner. Rien de compliqué, bien sûr, une petite soupe de lentilles, un gâteau à la Pralinoise ou encore quelques tomates rôties à qui je donne rendez-vous dans un panini cet hiver.



Tomates Roma rôties (d'après une recette du hors-série Everyday Food de l'été 2011

Ingrédients
9 tomates peu juteuses de type Roma
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à café de sucre
1 cuillère à café de sel 
Préparation

Couper les tomates en deux dans le sens de la longueur et répartir dans un plat à gratin, de préférence en métal. Arroser les tomates d'huile d'olive (si votre bouteille d'huile d'olive est équipée d'un bec verseur, utilisez-le), saupoudrer de sucre et de sel et glisser au four à 350°F pendant une heure.

Pour des tomates rôties encore juteuses qu'on dégustera, par exemple, avec des pâtes, arrêter alors la cuisson. Pour des tomates plus sèches, pour garnir un panini, par exemple, percer délicatement la surface à l'aide d'une fourchette afin de permettre au liquide restant de s'évaporer. Poursuivre alors la cuisson une heure supplémentaire.

Laisser refroidir. Vous pouvez alors utiliser les tomates rôties ou les transférer au réfrigérateur où elles se conserveront quelques jours. Pour une conservation prolongée, transférer les tomates dans un sachet de congélation.

Sunday, September 8, 2013

Voyage au pays des saveurs corses

L’île de beauté, si elle est célèbre internationalement pour ses plages et ses paysages sublimes, est aussi connue pour sa gastronomie. Alors que tout le monde parle du fameux figatelli (saucisse corse), du bruccio ou encore de la daube de sanglier, il est un met très savoureux auquel on ne pense pas aux premiers abords : la glace !

La glace au parfum de Corse


Les artisans glaciers et autres pâtissiers rivalisent d’inventivité pour proposer chaque année de nouvelles saveurs qui affoleront vos papilles ! Faisons la liste des parfums typiquement corse que l’on peut retrouver dans sa coupe :
- La glace canistrelli : un parfum de petits gâteaux secs traditionnels. Un pur régal !
- La glace au bruccio : une saveur de fromage de brebis doux.
- La glace à la châtaigne : Hum ! Après la farine, voici que la jolie châtaigne s’invite dans nos glaces !
- La glace à la nucciola : un goût de noisette qui s’associe parfaitement à une boule vanille.
- Glace au miel corse : goût de printemps et de maquis en fleur…
- etc.

Les biscuits et autres macarons revisités façon corse


Au pays des gourmandises, le macaron est roi. En Corse, une fois n’est pas coutume, on le revisite. Parfum huile d’olive corse, Vermentinu (cépage corse), châtaigne, menthe et autres produits naturels insulaires se marient désormais parfaitement bien avec macarons, biscuits et autres petits sablés. Ne manquez pas de goûter à ses gourmandises corses lors de votre passage sur l’île de beauté ! Chaque année, de nouvelles surprises s’invitent à nos tables. Et les locaux autant que les vacanciers ne s’en lassent pas. De plus, pensez à l’originalité des cadeaux que vous pourrez ramener ! Stop aux sets de table et autres porte-clés, pensez désormais à ramener une vision originale de l’île de beauté.

Sucré ou salé, sous forme de biscuits ou de glaces artisanales, les parfums de la Corse n’ont pas fini de nous surprendre pour notre plus grand plaisir! Lors de vos prochaines vacances autour de la gastronomie en Corse, ne manquez pas de passer par le petit village de Sagone, sur la côte ouest de l’île. Les glaces y sont délicieuses, tout autant que les pâtisseries. De la Haute-Corse à la Corse du Sud, chaque artisan saura apporter sa touche personnelle à son biscuit afin de toujours plus vous séduire.
Bon appétit !

Friday, September 6, 2013

L'assiette américaine de Frans Schuman (Nouvelle Orléans)

Avant de laisser la parole à Frans, je souhaite vous remercier pour vos bienveillants messages suite à l'annonce de mon dernier billet. Je suis toujours touchée de lire les mots de celles et ceux qui me suivent depuis des années (coucou Sandra, hello Caloue !) et les manifestations de celles et ceux qui me lisent habituellement en silence me vont particulièrement droit au cœur. Merci, merci, merci !

Le blog reprend doucement son rythme et je vous propose aujourd'hui de suivre Frans Schuman dans l'atmosphère gourmande et festive de la Nouvelle Orléans. Frans est musicien, il compose une musique folk envoutante (gros coup de cœur pour Fire Talks For Me que je vous laisse decouvrir ici), il a poursuivi son rêve de vivre à la Nouvelle Orléans après avoir écouté "I Wish I Was in New Orleans (In the Ninth Ward)"  de Tom Waits et regardé "Down By Law" de Jim Jarmush, dans lequel figure une autre chanson de Waits: “Jockey Full Of Bourbon”, sur un travelling qui l’a profondement marqué). Je le laisse vous entrainer dans une ville comme aucune autre...



Peux-tu te présenter en quelques lignes ? Depuis combien de temps vis-tu aux Etats-Unis ? 

Je m’appelle Frans. Je suis Franco Hollandais, j’ai vécu à Londres, Jakarta (Indonésie), Linz (Autriche) et je suis maintenant de New Orleans, soit un total de 8 ans hors de France dont 3 aux Etats Unis. Je suis musicien, je produis mes propres disques de folkmusic que je joue sur scène seul avec une guitare acoustique et un harmonica, ou en groupe.

D'un point de vue gourmand, qu'as-tu trouvé difficile en t'installant ici ? 

Pas grand-chose en réalité. Mais il faut garder à l’esprit que ma situation est particulière. D’abord parce que New Orleans a une place unique dans l’espace culturel et culinaire américain : c’est, je crois, le seul endroit sur le territoire à avoir sa propre cuisine, spécifique au point d’en être un argument touristique. Ensuite je ne suis qu’à moitié français, j’ai donc toujours survécu sans andouillette, pâté de tête ou autre tablier de sapeur.


Cela dit, j’ai eu de vraies discussions alimentaires avec mes amis français, et nos questions tournaient autour du pain, du fromage, du vin et du pastis…

De par son héritage français, New Orleans compte quelques boulangeries, et l’on trouve facilement des baguettes dans les supermarchés. Il en existe de deux sortes : la french baguette similaire à celle que l’on trouve en France et le French bread, une sorte de baguette molle qui est la base du fameux sandwich Poboy (qui a ici son propre festival, mais qu’est ce qui n’a pas de festival à New Orleans ?).

La question du fromage tourne autour du problème de la pasteurisation généralisée, mais je trouve qu’on commence à avoir de plus en plus de choix alternatifs, que ce soit dans des rayons de supermarchés qui ont de moins en moins à rougir d’une comparaison avec le pays du fromage ou chez de véritables fromagers de quartier. Mais il ne faut évidemment pas comparer avec la France.

Pour ce qui est du vin, il faut s’habituer à une appellation par cépage et rappeler à ses amis américains que le champagne californien n’en est pas. Enfin, j’ai remarqué que le seul produit introuvable était le pastis, et c’est vrai que l’ersatz que l’on finit par trouver sur place à une couleur légèrement plus fluo que l’original…

Où fais-tu aujourd'hui tes courses ? As-tu découvert des produits dont tu ne peux désormais plus te passer ?  

J’ai d’abord abandonné le Walmart pour Rouses, une chaine de supermarchés locale (« Louisiana’s Best ! »), avant d’aller à Whole Foods. Il est ensuite difficile de revenir en arrière. C’est même  la première chose qui me manquerait : la diversité des produits organiques, les brosse à dents en pot de yaourt recyclés, les céréales et graines en vrac et au poids, le rayon traiteur, les pâtes à pizza fraiches…

J’ai découvert à New Orleans ce qu’était une vraie crevette et j’avoue que je ne mangerai plus ces mini-crevettes cocktail d’élevage surgelées et sans goût. Aussi et en vrac : le tofu, les baies de goji, les frijoles negro (haricots noirs), les épices et saucisses cajuns, les crawfishs, les crab dips, la bonne sauce barbecue, les noix de pecans, le café américain à emporter dans un travel mug... Et le Tabasco, évidemment, mais j’étais déjà addict en arrivant...

Au delà des produits, ce sont également de véritables recettes que j’ai découvert : gumbo, jambalaya, mufalleta, crawfish etouffée, red beans and rice, king cake, shrimp and grits, fried chicken, pulled pork, corn bread.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester la variation locale de la dinde de Thanksgiving, symbole d’une gastronomie du sud toute en légèreté : le turducken, qui est une dinde farcie d’un canard farci d’un poulet...

Et quelles gourmandises glisses-tu dans ta valise après une visite en France ? 

Un peu de foie gras, des cèpes et du bon cognac pour mes amis amateurs.

Un mot pour finir ?

Non, deux : Who Dat.


Merci Frans de t'être prêté au jeu de l'interview, ton témoignage me replonge onze ans en arrière, lorsque j'ai moi-meme goûté aux beignets du Café du Monde alors que le festival de la Southern Decadence battait son plein...

Monday, September 2, 2013

Phnom Penh: Capitale du Royaume du Cambodge



Un mélange de l'hospitalité cambodgienne, exotisme asiatique et indochinoise attend le visiteur à Phnom Penh. Située au confluent de trois grands fleuves, Phnom Penh est une ville de plus de 2 millions de personnes. Capitale du Cambodge et centre commercial, économique et politique du pays, elle est également une destination de voyage relativement frais. Destination d'aventure dans les années 1990, la ville est aujourd'hui un centre de développement économique et urbain diversifié. Découvrez les jours- bistros et les boutiques hôtels longeant la rivière, les petits magasins de soie et le marché aux puces, mais aussi les galeries d'art qui parsèment les rues latérales. Sans oublier la vie nocturne qui vous charmera du crépuscule à l'aube capiteux.
Les bureaux de l’agence de voyage Khuon-Tour se trouvent à Phnom Penh. Pour vos vacances et circuits au Cambodge optez pour cette agence.

Comme la capitale du Cambodge, Phnom Penh est assez jeune, ne se levant au rôle qu’en 1866. Mais elle est encore une ville ancrée dans la tradition et l'histoire, offrant plusieurs sites culturels et historiques .

Un port / village commercial et occasionnelle capitale dans la période post-angkorienne, la ville passa sous le contrôle colonial français du 1863-1953, a prospéré en toute indépendance à la fin des années 1950 à travers les années 60, a été assiégée, puis évacué par les Khmers rouges dans le milieu et la fin des années 70, repeuplées dans les années 80, revitalisée dans les années 90 et maintenant subir des changements rapides et de développement. Une grande partie du centre-ville, y compris le Palais Royal et le Musée national a été construit durant la période française. Faite une croisière sur le Mékong devant le palais Royal le soir vers 17h30. Vous remarquerez peut-être les vieux bâtiments français en jaune colonial classique parmi les maisons de commerce d'Asie du Sud et de pagodes khmères traditionnels et les marchés. Le Musée national de Phnom Penh est le dépôt public le plus important d'objets khmers dans le pays, en affichant de nombreux objets importants d'Angkor et des pièces rares de périodes plus anciennes. Les sites historiques de la période des Khmers rouges comprennent le Musée Toul Sleng Genocide et le Ek Memorial Choeung. D'autres sites historiques tels que l'ancienne capitale de Oudong et les ruines d'Angkor, de Phnom Chisor et Phnom Da dans une excursion d'une journée facile de Phnom Penh.

Friday, August 23, 2013

En attendant

Je ne sais plus attendre.

C'est une remarque que je me fais régulièrement, lorsque je parcours mon flux Instagram à un feu rouge un peu trop long ou que je feuillette un magazine à la caisse du supermarché. J'ai pourtant du faire preuve de patience au mois de juillet et ré-apprendre à attendre. 31 jours, c'est long !

J'ai donc cueilli des bleuets (2 kilos).
J'ai exploré les rayons de chez Joann.
J'ai cousu un sac.
Je suis tombée amoureuse d'un magazine.
J'ai appris à crocheter !
J'ai découvert une merveilleuse mercerie.
J'ai lu un roman.
J'ai organisé le rez-de-chaussée.
J'ai sollicité des entretiens.
J'ai continué de travailler.

Le mois de juillet a cédé sa place au mois d'août et, à mon étonnement, l'attente s'est poursuivie. Mes collègues et ma famille commençaient à s'impatienter. Eux non plus ne savent plus attendre.

Et puis, par un beau samedi du mois d'août, alors que le soleil commençait à pointer son nez dans un beau ciel dégagé, j'ai compris que l'attente était sur le point de prendre fin.



C'est ainsi que, le samedi 10 août 2013, après neuf mois d'attente, je suis devenue maman d'une deuxième petite fille.

Thursday, August 8, 2013

L'assiette américaine de Fanfan (Lehigh Valley, Pennsylvanie)

C'est avec grand plaisir que je vous propose aujourd'hui de faire la connaissance d'une personne qui m'est très chère, j'ai nommé Fanfan. Fanfan est la première personne que j'ai rencontrée par l'intermédiaire de ce blog, il y a déjà huit ans : ce qui avait commencé par un échange poli d'e-mails s'est vite transformé en un rendez-vous autour d'une pyramide au chocolat, d'escapades à IKEA et de séances shopping au mall et j'ai aujourd'hui la chance, trois enfants, deux déménagements et plusieurs centaines d'e-mails plus tard, de  compter Fanfan parmi mes amies les plus proches. Les aléas de la vie nous ont eloignées geographiquement mais cela ne nous empêche pas de nous revoir régulierement, que ce soit autour d'un café au Starbucks ou d'un repas chez Seasons 52.



Peux-tu te présenter en quelques lignes ? Depuis combien de temps vis-tu aux Etats-Unis ? 

Je suis aux US depuis plus de 6 ans, je suis mariée à un américain et mère de 2 jeunes enfants. J'habite dans la Lehigh Valley, au nord est de la Pennsylvanie, j'aime de plus en plus cuisiner et partager mes trouvailles avec ma copine Estelle ;).

D'un point de vue gourmand, qu'as-tu trouvé difficile en t'installant ici ?

Sans doute la dose de sucre utilisée non seulement dans les desserts mais aussi dans plein d'autres plats/sauces. Et plus généralement la confirmation que la cuisine américaine standard convient généralement à des papilles moins aventureuses. Mais en fouillant un peu, et grace au melting pot ainsi qu'à Internet, on trouve énormement de choses et on peut s’adapter sans problème.

Où fais-tu aujourd'hui tes courses ? As-tu découvert des produits dont tu ne peux désormais plus te passer ? 

J'ai la chance d'avoir un supermarché Wegmans à 5 min, où il y a un vaste choix de produits de qualité. Ses rayons Nature's Market - produits bios/nature - gagnent du terrain et les prix sont à la baisse. Lorsque j'habitais en banlieue de Philadelphie, j'allais souvent faire mes courses à Trader Joe's mais malheureusement il n'y en a pas par ici. Au printemps et en été je suis très fidèle au farmer's market local. J’achète le plus gros de ma viande a des agriculteurs locaux qui élèvent leurs animaux traditionnellement. Et mon poisson par le biais d'un buying club (achat en gros): Wild For Salmon. Quelque chose dont je ne peux désormais plus me passer : c'est pas un produit mais un mouvement/une facon de cuisiner que j'ai decouvert il n'y a pas si longtemps. Pourtant c’est vieux comme le monde : le mouvement Real Food prône la consommation de nourriture de qualité, préparée traditionnellement à la maison (et à l'usine) pour conserver autant que possible ses qualités nourricières et même curatives. Nos grand-mères connaissaient bien le sujet meme s'il n'avait pas de nom à l'epoque. Il y a beaucoup de blogs sur le sujet, voici un point de départ possible.

Et quelles gourmandises glisses-tu dans ta valise après une visite en France (ou Belgique, Suisse etc) ? 

Pâtés, moutarde (y'en a ici mais pas aussi bonne), produits au cassis, sel de Guérande, palets bretons.

Un mot pour finir ?

Un tres bel exemple de guérison grâce à la nourriture traditionnelle.

Merci Fanfan pour cette interview ! 

Vous trouverez l'adresse du farmers market le plus proche sur le site Local Harvest. Pour plus d'informations sur les méthodes de préparation traditionnelles des aliments, un blog, 100 Days of Real Food, et un livre, Nourishing Traditions.

Monday, July 29, 2013

Des vacances hors des sentiers battus au Cambodge

Photo credit: dalbera / Foter / CC BY-NC-ND
Vacances en Asie : des voyages sur mesure au Cambodge, Vietnam, Laos, Khuon-tour organise vos vacances pour une expérience de voyage unique. Faites un séjour au Laos et vous aurez un voyage original au Laos et ses minorités ethniques avec Khuon Tour et ses équipes spècialement formées pour des voyages sur mesure. Vacances Hors des sentiers battus : Nous sommes des spécialiste des circuits hors des sentiers battus au Cambodge, Khuon-Tour saura organiser le circuit avec la présence d'un guide on va visiter les coins et monuments les plus typiques donc on gagne du temps par rapport au voyage individuel. Organisez vos circuits au Cambodge avec Khuon-Tour, agence de voyage spécialiste du séjour individuel & circuit au Cambodge. Un Circuit combiné au Cambodge et Laos et faite un voyage au Cambodge et au Laos par voie terrestre ou aérienne et ses iles 4000 iles à Paksé avec Khuon-Tour et ses équipes expertes du voyage combiné. Infos pratique pour votre voyage au Cambodge : spécialiste des voyages à la carte au Cambodge, Khuon-Tour met à votre disposition toutes les informations sur : Santé, passeport, visa, billets d’avion, infos générales sur le pays, son histoire… Organisez vos vacances au Laos avec Khuon-tour, agence de voyage spécialiste du voyage et circuit en individuel et des vacances au Laos. Organisez vos vacances au Cambodge avec Khuon Tour, agence de voyage francophone au Cambodge spécialiste du séjour individuel & circuit au Cambodge.

Monday, July 22, 2013

L'assiette américaine d'Emilie (New York City)

Direction aujourd'hui la Côte Est des Etats-Unis où nous retrouvons Emilie, une jeune Française curieuse et enthousiaste qui a très vite su trouver ses marques à New York. C'est avec plaisir que j'ai lu ses réponses gourmandes et généreuses, bien qu'une question me brûle à présent les doigts : mais quelle est l'adresse de cette pâtisserie où te trouver !?



Peux-tu te présenter en quelques lignes ? Depuis combien de temps vis-tu aux EtatsUnis ?

Je me suis installée à NYC il y a moins d’un an, fin septembre 2012. Je suis ce qu’on appelle "conjoint expatriée" puisque c’est mon mari qui a obtenu un contrat de deux ans dans une université ici. Cela dit, je n’ai pas vraiment subi cette expatriation, car d’une part j’étais prof d’anglais en France donc très intéressée par la culture américaine, et d’autre part j’en ai profité pour tenter un changement de carrière et je travaille désormais dans une pâtisserie. Je fais aussi part de notre quotidien sur un blog.

D'un point de vue gourmand, qu'as-tu trouvé difficile en t'installant ici ?

NYC est très cosmopolite et il y a une grande communauté européenne donc je tombe souvent par hasard sur des produits très familiers. Je ne les achète pas mais je sais qu’ils sont là au cas où ! (et souvent il faudrait y mettre le prix, bien sûr...).

J’essaie de m’adapter un maximum aux produits locaux, et de toute façon je trouve ça plus intéressant de découvrir le "patrimoine" gastronomique américain. Vu de France, on a l’impression que cela se résume aux hot dogs et hamburgers mais c’est bien plus que ça ! Je trouve par exemple qu’il y a beaucoup plus d'options végétariennes ici et il y a une grande influence des cuisines asiatiques et mexicaines.

Alors si je devais trouver une chose difficile, ce serait l'absence de boulangerie à chaque coin de rue. C’est possible de trouver du bon pain, mais il est souvent un peu cher et surtout il faut faire l’effort de faire un détour pour le trouver. Du coup c’est difficile d’en acheter quotidiennement. J’ai donc toujours de la pâte à pain dans le frigo et j’en cuis tous les deux/trois jours (sauf en ce moment avec la canicule !) mais evidemment ça ne vaut pas une bonne baguette !

Où fais-tu aujourd'hui tes courses ? As-tu découvert des produits dont tu ne peux désormais plus te passer ?

J’ai la chance d’habiter près d’un farmer's market qui se tient plusieurs fois par semaine et j’y découvre toujours des légumes ou fruits que je ne connaissais pas (j’ai par exemple découvert les ramps* au printemps...). C’est le cas aussi à Whole Foods qui est très bien implanté ici. J’entends souvent les gens s’offusquer des prix qui y sont pratiqués, mais je suis habituée aux Monoprix parisiens donc ça ne me choque pas... J’ai déjà tenté d’autres supermarchés dont les produits sont de qualité bien moindre et étaient au moins aussi chers que Whole Foods ! Ils ont en plus toujours des promotions très interessantes.

Il y a aussi une épicerie italienne au Chelsea Market qui est une caverne d’Ali Baba où je peux trouver de la poudre d’amandes "à l’Européenne", de la levure fraîche, etc. Et bien sûr je suis une grande fan de Trader Joe’s mais j’ai déménagé il y a quelques mois et celui qui est plus proche de chez moi maintenant est infernal tant il est fréquenté : la file d’attente déborde bien souvent sur le trottoir...

Ce n’est pas très original, mais j’ai désormais toujours du beurre de cacahuètes "crunchy" dans le placard ! J’ai aussi découvert le unsweetened chocolate qui donne une vraie profondeur aux gâteaux au chocolat. Niveau salé, la révélation c’est le brisket, de la poitrine de boeuf fumée au barbecue. C’est plutôt une spécialité des états du sud mais c'est très à la mode à NYC !

*ail des ours en français.

Et quelles gourmandises glisses-tu dans ta valise après une visite en France ?

Je ne suis rentrée qu’une fois en France depuis mon arrivée, mais je passe souvent commande auprès de mes visiteurs ! J’envoie les parisiens chez G. Detou pour me ramener du chocolat de couverture Valrhona ou Barry (que l’on trouve ici mais plus cher...) et des gousses de vanille. J’ai aussi un faible pour le confit de canard et les conserves de la Belle-Iloise !

Un mot pour finir ?

Contrairement aux idées reçues, on peut manger des choses simples et saines ici ! Certes, je pense qu’en France, il est plus facile de trouver de bons produits et que la qualité des produits de "moyenne gamme" est plus élevée qu’ici. Mais en faisant attention aux étiquettes et en évitant au maximum les produits préparés (gare au "high fructose corn syrup" qui se cache un peu partout sinon...), on peut cuisiner des choses délicieuses et pas très chères. Je pensais honnêtement que ce serait plus difficile de s’adapter.

Merci Emilie pour cette balade gourmande dans la Grande Pomme ! Je partage ton avis sur les magasins Whole Foods et Trader Joe's et te conseille le site Honeyville pour la poudre d'amande en gros livrée directement à la maison (PS : leur newsletter offre regulierement des codes de réduction permettant d'économiser 10-20% du montant total du panier).

Thursday, July 11, 2013

L'assiette américaine de Gaëlle (baie de San Francisco)

L'idée m'est venue en parcourant un jour mon Petit guide de survie, ce manuel destiné à vous aider faire la difference entre la heavy cream et la whipping cream : et si je demandais à d'autres Français (et Belges ! et Suisses !) de partager leurs tuyaus et leurs bonnes adresses aux Etats-Unis ? Après tout, mon Petit guide de survie est le reflet de ma sensibilité alimentaire (du fromage ? non merci !) dans un contexte géographique bien défini (la banlieue de Philadelphie) : pourquoi ne pas donc donner la parole à d'autres francophones pour aider de nouveaux expats à eux aussi manger gourmand aux Etats-Unis ? Tout au long de l'été, voire au-delà, si vos retours sont enthousiastes, j'aurai donc le plaisir de publier sur cette page les interviews gourmandes de Français (et Belges ! et Suisses !) des Etats-Unis.

Pour inaugurer cette série, je vous propose de faire connaissance avec Gaëlle, une journaliste française qui vit actuellement en Californie. Gaëlle est co-auteure deux ouvrages consacrés à l'expatriation, Conjoint Expatrié Réussissez Votre Séjour à l'Etranger et L'enfant expatrié : Accompagner son enfant à travers les changements liés à l'expatriation; deux titres qui trouveront, j'en suis certaine, le chemin de votre valise avant votre grande aventure à l'etranger.



Peux-tu te présenter en quelques lignes ? Depuis combien de temps vis-tu aux Etats-Unis ? 

Je m'appelle Gaëlle. Je vis depuis 2000 hors de France, de 2000 à 2003 en Californie (San Diego), de 2004 à 2006 en Ecosse, de 2006 à 2011 dans le New Jersey et depuis 2011 en Californie, dans la baie de San Francisco. Disons en tout environ 10 ans aux USA. Je suis professeure de français, journaliste et maman de 4 enfants de 8 à 16 ans. Je suis mariée à un français depuis 16 ans.

D'un point de vue gourmand, qu'as-tu trouvé difficile en t'installant ici ? 

Mon plus gros problème reste la variété des produits. C'est bien simple, j'ai l'impression de manger toujours la même chose. Rien que dans les viandes, j'aime bien le veau, canard, lapin, chapon, autant de viandes difficiles à trouver ici. Pareil pour les laitages. Même si les offres en fromages commencent à être raisonnables, il est toujours difficile de varier les plaisirs dans les fromages blancs et desserts lactés. Enfin, les petits gâteaux à la française me manquent : tartes à la framboise, religieuses, tartes au chocolat, flan pâtissier, etc.

Où fais-tu aujourd'hui tes courses ? As-tu découvert des produits dont tu ne peux désormais plus te passer ?  

Je fais la plupart de mes courses au supermarché du quartier (Safeway) et à Costco pour la viande et le poisson en gros. J'ai découvert ici le tofu et toutes ses déclinaisons et c'est vrai que maintenant, je l'incorpore à de nombreuses recettes (je n'en ai jamais acheté en France). Je vais régulièrement à Trader Joe's pour les surgelés originaux (légumes verts et chou-fleur, saucisses de poisson, falafel) :  leurs produits changent un peu et permettent un peu de variété.

Et quelles gourmandises glisses-tu dans ta valise après une visite en France ? 

Des rochers Suchard, du chocolat Côte d'Or, des boîtes de pâté, des biscuits Prince.

Un mot pour finir ?

Le conseil, ce serait d'aller voir dans tous les types de magasins et de se faire une idée. Par exemple, pour moi, le meilleur pain ici, c'est les pains à finir de cuire au four de chez Target, ils sont excellents ! On dirait de la vraie baguette comme chez nous :) Il y a aussi les Cost Plus Word Market (si vous avez près de chez vous), on croit que ce sont des magasins de déco, mais ils ont plein de produits alimentaires et beaucoup de petits gâteaux et gourmandises de France (et d'Europe).

Merci Gaëlle ! Psssst, tu trouveras du chocolat Côte d'Or ici...

Wednesday, July 3, 2013

10 choses que j'ai vécues en juin

Plus d'un mois s'est ecoulé depuis mon dernier billet et pour cause, le mois de juin a été riche en projets, célébrations et autres réjouissances. J'ai vécu de bien jolies choses qu'il serait dommage de passer sous silence, je vous laisse juge...



Au mois de juin, j'ai...

Assisté à un mariage.
Vu, pour la première fois, un serpent en pleine nature.
Laisser ma fille prendre place près de son grand-père dans une excavatrice...
Et retenu une larme à l'occasion de sa premiere cérémonie de remise de diplôme.
Pris des cours de couture et cousu mon premier tablier.
Recolté mes premiers pois gourmands.
Vu ma maison faire l'object de gros projets de rénovation : bye bye moquette verte, au revoir papier peint fleuri !
Retrouvé la trace d'une ancienne amie.
Connu de nouveau le plaisir de recevoir une lettre (manuscrite !) de quatre pages (quatre pages !!!).
Célébré le neuvième anniversaire de mon blog.

Et vous, qu'avez-vous vécu de beau le mois dernier ?

Monday, June 24, 2013

Location gîtes Zaza Vieux Habitants

Pour vos vacances en Guadeloupe, une petite idée pour votre hébergement:

L'écotourisme est une forme de tourisme impliquant les visites des zones naturelles fragiles, vierges, et relativement intacts. C’est dans cette optique que les gîtes de Zaza, qui sont situés au cœur du Parc National de la Guadeloupe, vous invitent à passer vos vacances.

Chez Zaza, deux Gîtes principaux peuvent vous accueillir :


Gîte orchidées
_ Le Gîte orchidée : avec une superficie de plus de 30m², le gite peut accueillir 2 à 3 personnes maximum. Équipé de TV numérique, de machine à laver, de frigidaire, bref tout confort et à un quart d’heure de la Basse-Terre.

Gîte Palmier_ Des cocotiers bordent les sables fins qui donnent vue sur le Gîte Palmier. A peu près de la même taille et des conditions que l’Orchidée, le Palmier a aussi l’avantage d’être entouré d’arbres fruitiers.

Tenant tout particulièrement à ce que votre séjour soit réussi, Zaza vous propose d'organiser avec vous toutes les activités que vous souhaitez faire. Zaza vous concoctera les plus belles randonnées pédestres. Une visite de la chute de Galion, ou une séance de plongée à la réserve Cousteau : aux îlets Pigeons, si vous aimez aussi le canyoning ; la visite du jardin botanique de Deshaies.

Zaza organisera aussi des visites d’une usine de rhum artisanale, des de transformations de cacao ou de café, ou des visites des Eglises du vieux habitant.

L’accueil chaleureux, les apéros, les bons petits plats typiques faits par Zaza et Smati vous hanteront lors de vos vacances Guadeloupe. Alors n’hésitez plus, faites des maintenant vos reservations gites zaza.

Voyage de luxe au Sénégal

Laissez-vous tenter par la pléthore de paysages verdoyants du Sénégal mais aussi d’étendues immenses que parsèment des baobabs témoins de faits historiques centenaires. Ce pays que traversent pas moins de 4 fleuves ne manquera pas de vous séduire.
L’un d’entre eux provient du massif du Fouta-Djalon en terre guinéenne. Il y a aussi le fleuve Sénégal à qui le pays doit son appellation ainsi que les fleuves Saloum, Casamance et Gambie. Les habitants accueillent au Sénégal le touriste avec égards et déférence. Les valeurs reçues des religions principales (Islam et catholicisme) occupent une place prépondérante. Amateurs de tourisme de luxe, ne manquez pas de découvrir les hauts-lieux du tourisme du pays de la Téranga que nous vous présentons ci-dessous.
Hôtel de luxe Sénégal

Les sites à visiter lors de votre voyage de luxe au Sénégal

La petite côte

Elle séduit par le calme des eaux de sa mer. Elle se compose de deux régions: Fatick et Thiès. L’on y découvre de belles plages sur une distance de 120 km. Ne manquez pas l’opportunité d’y visiter au cours de votre voyage de luxe au Sénégal:
• le Sine-Saloum qui compte de nombreuses espèces d’oiseaux dans son parc.
• M’bour et son aire de protection de la flore et de la faune.
• la plage la plus célèbre de la région: Nianing

Les parcs du Sénégal

• Le parc des îles de la Madeleine: il est situé à proximité de la capitale sénégalaise, il compte plusieurs colonies d’oiseaux marins.
• Le parc du delta du Saloum: on y trouve des oiseaux marins tels que les cigognes, les flamands roses et les marabouts.

L’île de Gorée

L’on ne peut concevoir un voyage de luxe au Sénégal sans découvrir la notoire île de Gorée. L’architecture des habitations est séduisante et vous pourrez y acheter de nombreux souvenirs. La chaloupe en provenance de la capitale sénégalaise vous y emmènera en moins d’une heure et plusieurs guides sont disponibles sur place.

Quelques informations pour les voyages d’affaires de luxe au Sénégal

A proximité de l’aéroport International Léopold Sédar Senghor de la capitale, se situe le Centre International du Commerce Extérieur Africain (CICES). Il s’agit d’un centre de congrès intégré qui compte un pool de secrétariat de plusieurs salles et environ vingt bureaux. Il propose plusieurs services: agence de voyage, banque, Internet, télex, téléfax, Internet, téléphone…
Il permet également un bon stockage des marchandises grâce à ses installations modernes. L’ensemble des congrès dont le nombre de participants était supérieur à 500 y étaient tenus dans un passé récent. Ce n’est que depuis la construction de l’hôtel Méridien Président qui comporte une salle de 1200 places et des parkings de plus de 1000 véhicules que le CICES n’a plus été considéré comme l’unique option. Le Méridien Président dispose d’un palais des congrès dont la surface de 5km² se prête aux expositions, conférences ou congrès. L’on peut également y découvrir quarante salles de réunion dont les équipements sonore et vidéo sont de dernière génération.
Plus d'informations ici sur le Blog Destination Voyage

Thursday, June 20, 2013

Pornic pour votre séjour thalasso

Si vous êtes fatigué ou surmené, c'est le moment de vous offrir une semaine de Thalasso à Pornic. Bénéfiques pour le corps et l'esprit, les soins pratiqués seront pour vous l'occasion rêvée de recharger vos batteries pour repartir du bon pied.
Thalasso Pornic

Les points forts de Pornic

Pour un séjour thalasso, Pornic est la destination idéale en Loire-Atlantique. A 20 kilomètres de Saint Nazaire, cette commune du littoral offre des curiosités touristiques intéressantes. Lors de vos moments de liberté, vous visiterez son château et son quartier historique. Vous flânerez parmi ses cottages et ses villas de plages au charme désuet. Enfin, vous ne manquerez pas de découvrir le Dolmen du Prédaire, les pêcheries de la ville ou sa faïencerie, célèbre pour ses bols à fleurs, typiques et colorés. Vous ne manquerez pas d'en ramener quelques uns pour vos amis ou pour votre famille.

Les avantages d'un séjour bien-être à Pornic

Sur la côte de Jade, de nombreux centres de bien-être vous accueillent. Ils proposent des séjours thalasso pour se détendre, pour se déstresser, pour soigner ses insomnies, pour arrêter de fumer ou pour perdre du poids. Dans une ambiance accueillante et conviviale, les soins sont pratiqués par un personnel compétent et très professionnel. Faire une Thalasso à Pornic présente de nombreux avantages, car son eau de mer possède des propriétés idéales pour le corps, avec ses nombreux oligo-éléments qui renforcent les os et agissent sur les muscles et la thyroïde. Ses algues marines sont également réputées dans la région. Pour les cures minceur, elles agissent de manière bénéfique sur les graisses du corps et donnent des résultats exceptionnels dans ce type de traitement.

Wednesday, June 12, 2013

Ile aux Cerfs, joyau de l’ile Maurice.

Ile Maurice
L'Ile aux Cerfs est un îlot au charme typique et préservé à l'intérieur du lagon de Trou d'Eau Douce est l'un des endroits les plus touristiques qu'il faudrait découvrir lors d'un voyage à l'ile Maurice. Lieu très prisé des mauriciens chaque week-end, ce petit coin de paradis est également pris d’assaut chaque jour de la semaine par de nombreux touristes.

L'île offre une image de carte postale avec ses palmiers bordant des plages au sable blanc et à l’eau translucide. Tout est fait pour que les visiteurs profitent au maximum de leur journée sur place avec des restaurants, des sunbed pour se prélasser le temps d’une sieste ainsi qu’une offre variée de sports nautiques.

L’accès à l'île aux cerfs pour les touristes comme pour les habitants de l'île se fait à Pointe Maurice où ils embarquent sur des vedettes rapides ou des catamarans. Il est possible de choisir une location villa Ile Maurice à proximité ou à Trou d’Eau Douce afin de profiter de l’accès à l’ile sans difficultés..
L’île aux Cerfs est recouverte d’une végétation dense qui lui donne un air d’Eden. Aucun développement n’y est pratiqué excepté le golf du Touessrock ! Elle se situe au large de Trou d’Eau Douce dans le plus grand lagon de l’ile Maurice ;
Autrefois, l’île était la propriété de l’entreprise sucrière de Beau Rivage, et les ruines qui y subsistent sont celles d’étables bâties à l’époque pour l’élevage bovin.

Le développement du tourisme au milieu des années 1970 a donné un nouveau souffle à l’Ile aux Cerfs. Le poisson tout juste pêché, les langoustes et les oursins délicieux sont au menu et participe à la légende de l’Ile aux Cerfs. Pour profiter des charmes du lagon de Trou d’Eau Douce, rien de mieux qu’une maison à louer ile Maurice.

Depuis le milieu des années 80 on observe une modernisation du secteur qui fait passer l’île aux Cerfs à une vitesse supérieure. De nombreux sports nautiques sont proposés, des restaurants de plage sont ouverts, une équipe permanente est affectée à l’île aux Cerfs etc …tous ces ingrédients ont transformé le lieu en un trésor magnifique qui est devenu rapidement le site le plus visité de l’île Maurice.

L’ile aux Cerfs demeure un passage incontournable pour tous les visiteurs de Maurice et fait l’objet de circuits et d’excursions adaptés et uniques pour les résidents d’hôtels comme pour ceux qui préfèrent la location villas ile Maurice.